frarzh-CNzh-TWcsendeeliwiditjakolvplptruessvthtruk

Reproduire ou restaurer une figure sont deux actions qui ont la même finalité: obtenir une figure qui soit superposable, égale à une figure modèle présente et accessible.

La reproduction se distingue de la restauration par les moyens mis en oeuvre.

Quand les instruments mis à la disposition des élèves sont uniquement des instruments de tracés  à choisir dans la liste: règle, réglet, compas, équerre, compas et que l'élève travaille sur une feuille blanche et vierge, nous parlons de reproduction.

Si la figure modèle est sur du papier quadrillé, ou si un gabarit est un instrument mis à disposition, ou si la figure à reproduire est déjà commencée qu'il y a juste à compléter alors nous ne parlons pas de reproduction mais nous parlons de restauration.

Un enseignant du Cycle 3 fera passer ses élèves de la capacité de restaurer une figure à celle de reproduire une figure, et un enseignant du Collège permettra aux élèves de réussir des reproductions de figure sans utiliser l'équerre.

Si le développement des capacités pour restaurer une figure, commence dès le Cycle 1, ( la restauration développe des capacités à percevoir des alignements et des rapports métriques, à prolonger des lignes droites et à repérer des longueurs égales, à tracer des lignes droites à la règle, à tracer des segments  égaux , de même longueur avec un réglet ou un compas à pointes sèches (instruments de report de longueur)), la reproduction d'une figure n'est possible que si l'élève est capable de décomposer la figure comme un assemblage de lignes.

Mais cette capacité n'est pas suffisante pour réussir une situation de reproduction d'un triangle à la règle et au compas.

Cette situation n'est plus exigible au Cycle 3, mais l'est au début du collège. Il faut pour cela qu'un élève soit capable de voir en une figure une configuration de points et de savoir qu'un point est l'intersection de deux lignes.